6 lauréats pour un trophée

La Lettre EcoNormandie, partenaire d’AD Normandie pour les Trophées de l’économie normande, a rencontré chacun des lauréats lors de la cérémonie de remise des trophées. Retrouvez ci-dessous les entretiens menés par Nathalie Jourdan, rédactrice en chef de La Lettre.

AFB Normandie • Fabien Achard

Lauréat dans la catégorie Enjeux de demain

Filiale du groupe européen AfB, cette SAS sans but lucratif reconditionne des parcs informatiques et de téléphonie. Elle emploie en priorité des personnes handicapées.

Conscience Robotics • Iliès Zaoui

Lauréat dans la catégorie Innovation

Conscience Robotics (Caen) a développé un système d’exploitation pilotable à distance et capable de développer les capacités «physiques» de n’importe quel type de robot.


Grenouille rouge
• Marie-Isabel Rojo

Lauréat dans la catégorie Made in Normandie

La marque Grenouille Rouge (Rouen) fabrique localement des sacs et des cabas personnalisables en fibres naturelles : lin, chanvre, jute…

Paul Marius • Florent Poirier

Lauréat dans la catégorie En Développement

Le maroquinier rouennais Paul Marius fondé en 2014, aujourd’hui à la tête de 25 boutiques et employeur de 800 artisans indiens et d’une centaine de collaborateurs.

La Veggisserie • Timothée & Audrey Debièvre Hellio

Lauréat dans la catégorie Création

La Veggisserie est un jeune fabricant de glaces et gâteaux bio et sans gluten domicilié à Saint-Arnoult dans le Calvados.

Biscuiterie d’Asnelles • Jean-François Otter

Lauréat du Prix du public

Sur le site de l’AD Normandie

Consultez sur le site des Trophées la fiche de chaque lauréats – et des 25 nominés

Un site plein de ressources

J’ai découvert cette semaine aux “Rendez-vous de l’INSEE” (j’ai déjà parlé ici de ces rencontres régulières et enrichissantes) un site particulièrement intéressant : CIRCE (Catalogue interactif régional de consultation des études), fruit d’un partenariat Etat-Région Normandie, pour la mise en commun des études, analyses et rapports, produits par les acteurs publics des territoires en Normandie. En fait, j’ai eu presque honte de ne pas l’avoir encore découvert, car il est vraiment pile dans mes sujets de préoccupation et de recherche active et propose plus d’un millier de documents concernant la Normandie, accessibles par un moteur de recherche.

Circe pas à pas

Je me suis bien sûr aussitôt banchée sur le site, et j’ai trouvé de nombreuses études qui m’avaient échappées. J’ai donc profité de cette ressource pour faire “mon chiffre” : la rubrique “Data” de la Lettre EcoNormandie de cette semaine. Même pour une première utilisation/découverte, c’est d’une grande simplicité. Suivez le guide…

1 • Page d’accueil

La page d’accueil donne accès directement au moteur de recherche

2 • La recherche

J’ai cherché, dans la rubrique “année de publication” l’année 2019. Et j’ai trouvé un document publié par le CERC Normandie sur le bâtiment durable, une sujet que je n’ai pas encore traité, avec des données de 2018

3 • La fiche de l’étude

En cliquant dans la liste sur l’étude choisie, sa fiche apparaît, avec toutes les informations sur son contenu, l’éditeur et l’auteur, la date de données de l’étude.

4 • le téléchargement du document

Un simple clic sur l’icône “visualiser en ligne” permet de visualiser ou télécharger le document. La recherche a abouti, reste à préparer les données pour le graphique.

5 • le graphique issu des données

La page 2 deux propose un graphique intéressant sur les étiquettes énergétiques des logements, que nous avons repris pour La Lettre. On peut visualiser ci-dessous le graphique d’origine et ce qu’en ont fait les infographistes de Paris-Normandie, selon la charte de La Lettre. Et vous pouvez d’ailleurs télécharger La Lettre ici.

Sur le site EcoNormandie

Vous pensez bien que la découverte de ce site est pour moi comme une aubaine, et que mon premier souci est d’en faire profiter les Internautes habitués du site EcoNormandie.

C’est fait d’ores et déjà pour ce document “Chiffres-clés du bâtiment durable en Normandie, que l’on retrouve au à la recherche par “Thèmes”, comme on le voit ci-dessous, au thème “Bâtiment et Travaux publics”.

Et je vais m’atteler pendant l’été à repérer d’autres études qui iront mettre à jour, renouveler et enrichir la rubrique “Documents de référence” de chaque thème.

Au cœur de l’Armada

La voilà donc partout autour de nous, cette Armada qui se prépare depuis des mois. Je dois dire que même si mon activité n’est pas directement affectée par cet événement, je suis prise par la ferveur qui bouillonne sur les quais, par l’actualité dont Paris-Normandie se fait l’écho de multiples manières, par la surchauffe de mes collègues engagés à 200% – qu’ils travaillent à la rédaction, au marketing, sur les stands de vente, à la web TV, aux réseaux sociaux, aux partenariats ou même aux services informatiques… Et je rêve de retombée positives pour la notoriété de Rouen et sa région, pour l’économie locale et les entreprises du territoire et bien sûr pour les résultats de notre entreprise.

Difficile d’y échapper

Les bureaux de Paris-Normandie – donc ceux de notre cellule EcoNormandie – se situent sur les quais, au cœur de l’Armada.

J’en profite même pleinement, depuis des semaines que j’observe les préparatifs, en interne comme à l’extérieur.

Avec Paris-Normandie, et avec fierté

Je ne raconterai pas ici mon Armada. J’ai juste envie de partager la fierté de voir que Paris-Normandie a su se placer au cœur de l’événement, et témoigner que, sans même y penser, je vis et partage mon Armada avec les infos, les services et les produits réalisés ici.

J’ai envoyé des cartes de Fernand de Rouen à mes petits-enfants…

Je me suis informée avec la Gazette de l’Armada, et l’ai distribuée à mes invités

J’ai partagé des bières avec eux

J’ai acheté le programme pour tous mes hôtes de passage

J’ai utilisé l’application “Armada 2019 / Ary”, et l’ai largement diffusée, pour suivre au plus près les grands moments et tout connaitre sur les voiliers.
A télécharger sur Apple store ou Google Play

J’ai suivi “Le Grand direct” de PNTV animé par Sylvain Richon, avec la complicité de Guy Pessiot et Jacques Tanguy

Alors un grand merci à l’équipe de l’Armada et à mes collègues de Paris-Normandie pour ces 10 jours de fête sur les quais… et tant pis si le soleil n’était pas au rendez-vous, en Normandie, il faut assumer le risque, on sait faire la fête même sous la pluie !

(Et merci à mon photographe préféré, Jean Zamansky)