Année nouvelle, nouveau millésime

Je vais parler ici des données de population au 1ᵉʳ janvier 2015, 2015 étant le millésime pour les populations officielles, authentifiées par décret et entrées en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2018.

Les curieux qui veulent comprendre pourquoi les populations légales entrées en vigueur le 1er janvier 2018 sont millésimées 2015 se reporteront aux explications de l’Insee (voir ici).

Où l’on reparle du recensement

Dans le 1er numéro de l’année 2018 de la Lettre EcoNormandie, j’ai choisi de consacrer l’infographie à la population normande selon le dernier recensement, comme le montre le tableau ci-dessus.

Et si je choisis également d’y consacrer encore un article de mon blog (voir les articles précédents ici et ), c’est d’une part pour suivre l’actualité, d’autre part pour inviter mes lecteurs à visiter le site consacré au recensement de population sur insee.fr.

Il faut dire que ces informations sont importantes pour de nombreux projets. La population légale détermine par exemple la DGF, dotation générale de fonctionnement versée par l’État aux collectivités, ou encore le nombre d’élus d’une commune ou d’un EPCI. Pour comprendre comment marche le recensement, et à quoi il sert, on se reportera ici.

Les données de population légale sont accessibles sur le site de l’Insee, dans la rubrique Populations légales 2015.

Comme il est précisé sur le site, ces populations sont disponibles pour les différentes circonscriptions administratives existant au 1ᵉʳ janvier 2017 dans leurs limites territoriales à cette date : régions, départements, arrondissements, cantons et communes.

Vous pouvez ainsi visualiser la population des régions et départements et télécharger des fichiers départementaux contenant les populations légales de tous les niveaux administratifs d’un département (accéder ici aux fichiers à télécharger).

Vous pouvez également obtenir la population légale des communes (ou de toute zone géographique) une à une.

Avoir accès à toutes ces big data en consultation ou en téléchargement, c’est bien, mais pour analyser ou mettre en perspectives les données on peut avoir besoin d’un accompagnement. Là encore, l’Insee propose des tableaux et des publications, à connaître. Le tableau ci-dessus est d’ailleurs issue du numéro 39 (décembre  2018) d’Insee Analyses Normandie consacré aux résultats du recensement.

+ Sur le portail EcoNormandie

Sur le portail econormandie.paris-normandie.fr, les données issues du recensement (population municipale, population totale et nombre d’emplois au lieu de travail) sont indiquées pour les 2 722 communes normandes et pour les 73 EPCI à fiscalité propre de Normandie : métropole, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes. On peut visualiser une fiche EPCI ici et une fiche commune . Les données du recensement apparaissent sur l’onglet points de repère.

Sur EcoNormandie, les chiffres de population légale sont mis à jour chaque année au 1er janvier (elles sont donc à jour pour l’année 2018), et l’emploi au lieu de travail est mis à jour début juillet, à la publication des résultats par l’Insee.

Ce que permet EcoNormandie, grâce à ses moteurs de recherche associés aux entrées par EPCI ou par communes c’est de sélectionner les communes ou les communautés de communes par tranche de population : trouver d’une seule requête les 1491 communes normandes de moins de 500 habitants ou rechercher les 12 EPCI rassemblant de 15 000 à 20 000 habitants…

EcoNormandie donne aussi accès, directement, à toutes les informations essentielles sur une commune ou un EPCI : population et emploi sur le territoire, mais aussi coordonnées de la collectivité, nom des maires, président, conseillers et responsables des services administratifs, adresses utiles, principaux employeurs, actualité, ainsi qu’une courte présentation inédite situant ce territoire et ses enjeux dans l’ensemble régional.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

One thought on “Année nouvelle, nouveau millésime”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *