6 lauréats pour un trophée

La Lettre EcoNormandie, partenaire d’AD Normandie pour les Trophées de l’économie normande, a rencontré chacun des lauréats lors de la cérémonie de remise des trophées. Retrouvez ci-dessous les entretiens menés par Nathalie Jourdan, rédactrice en chef de La Lettre.

AFB Normandie • Fabien Achard

Lauréat dans la catégorie Enjeux de demain

Filiale du groupe européen AfB, cette SAS sans but lucratif reconditionne des parcs informatiques et de téléphonie. Elle emploie en priorité des personnes handicapées.

Conscience Robotics • Iliès Zaoui

Lauréat dans la catégorie Innovation

Conscience Robotics (Caen) a développé un système d’exploitation pilotable à distance et capable de développer les capacités «physiques» de n’importe quel type de robot.


Grenouille rouge
• Marie-Isabel Rojo

Lauréat dans la catégorie Made in Normandie

La marque Grenouille Rouge (Rouen) fabrique localement des sacs et des cabas personnalisables en fibres naturelles : lin, chanvre, jute…

Paul Marius • Florent Poirier

Lauréat dans la catégorie En Développement

Le maroquinier rouennais Paul Marius fondé en 2014, aujourd’hui à la tête de 25 boutiques et employeur de 800 artisans indiens et d’une centaine de collaborateurs.

La Veggisserie • Timothée & Audrey Debièvre Hellio

Lauréat dans la catégorie Création

La Veggisserie est un jeune fabricant de glaces et gâteaux bio et sans gluten domicilié à Saint-Arnoult dans le Calvados.

Biscuiterie d’Asnelles • Jean-François Otter

Lauréat du Prix du public

Sur le site de l’AD Normandie

Consultez sur le site des Trophées la fiche de chaque lauréats – et des 25 nominés

Un site plein de ressources

J’ai découvert cette semaine aux “Rendez-vous de l’INSEE” (j’ai déjà parlé ici de ces rencontres régulières et enrichissantes) un site particulièrement intéressant : CIRCE (Catalogue interactif régional de consultation des études), fruit d’un partenariat Etat-Région Normandie, pour la mise en commun des études, analyses et rapports, produits par les acteurs publics des territoires en Normandie. En fait, j’ai eu presque honte de ne pas l’avoir encore découvert, car il est vraiment pile dans mes sujets de préoccupation et de recherche active et propose plus d’un millier de documents concernant la Normandie, accessibles par un moteur de recherche.

Circe pas à pas

Je me suis bien sûr aussitôt banchée sur le site, et j’ai trouvé de nombreuses études qui m’avaient échappées. J’ai donc profité de cette ressource pour faire “mon chiffre” : la rubrique “Data” de la Lettre EcoNormandie de cette semaine. Même pour une première utilisation/découverte, c’est d’une grande simplicité. Suivez le guide…

1 • Page d’accueil

La page d’accueil donne accès directement au moteur de recherche

2 • La recherche

J’ai cherché, dans la rubrique “année de publication” l’année 2019. Et j’ai trouvé un document publié par le CERC Normandie sur le bâtiment durable, une sujet que je n’ai pas encore traité, avec des données de 2018

3 • La fiche de l’étude

En cliquant dans la liste sur l’étude choisie, sa fiche apparaît, avec toutes les informations sur son contenu, l’éditeur et l’auteur, la date de données de l’étude.

4 • le téléchargement du document

Un simple clic sur l’icône “visualiser en ligne” permet de visualiser ou télécharger le document. La recherche a abouti, reste à préparer les données pour le graphique.

5 • le graphique issu des données

La page 2 deux propose un graphique intéressant sur les étiquettes énergétiques des logements, que nous avons repris pour La Lettre. On peut visualiser ci-dessous le graphique d’origine et ce qu’en ont fait les infographistes de Paris-Normandie, selon la charte de La Lettre. Et vous pouvez d’ailleurs télécharger La Lettre ici.

Sur le site EcoNormandie

Vous pensez bien que la découverte de ce site est pour moi comme une aubaine, et que mon premier souci est d’en faire profiter les Internautes habitués du site EcoNormandie.

C’est fait d’ores et déjà pour ce document “Chiffres-clés du bâtiment durable en Normandie, que l’on retrouve au à la recherche par “Thèmes”, comme on le voit ci-dessous, au thème “Bâtiment et Travaux publics”.

Et je vais m’atteler pendant l’été à repérer d’autres études qui iront mettre à jour, renouveler et enrichir la rubrique “Documents de référence” de chaque thème.

Les 1 000 plus gros employeurs normands

Je viens de boucler le Palmarès de l’économie normande, qui paraîtra le 3 juin. J’aurai l’occasion d’y revenir, et de vous présenter plus en détail ce nouveau titre, largement consacré à la présentation des plus gros employeurs normands, sous forme de tableaux, et classements. Je voudrais aujourd’hui vous montrer comment j’ai utilisé l’outil cartographique de l’Insee “statistiques locales” (dont j’ai déjà parlé dans ce blog) pour réaliser une carte sur-mesure, avec nos données, et l’insérer dans les pages du Palmarès.

L’outil cartographique pas à pas

1 • Le choix des données

Alors que le bouclage du Palmarès était prévu pour lundi dernier (20 mai), le maquettiste (Franck Dubois, Le Perroquet bleu) m’annonce le vendredi précédent qu’il y a une demi-page de libre dans la double consacrée au mode d’emploi des tableaux, et que ce serait bien d’y insérer une carte.
Une carte ? c’est bien joli, mais il faut des fonds de carte, des données localisées, facilement utilisables, un infographiste disponible, et surtout, une carte de quoi ?
Rapidement, je vois l’intérêt de monter la répartition des entreprises employant 100 salariés ou plus en Normandie (notre “Top 1000” dans le palmarès) et aussitôt je pense à l’outil cartographique de l’Insee, capable de travailler avec les données utilisateurs. C’est parti ! Il m’a fallu, avec découverte et tâtonnements, moins d’une heure pour envoyer la carte.

2 • La préparation des données

Il faut préparer un fichier contenant les données. Le format est indiqué clairement sur le site : une 1ère colonne avec le code Insee de la commune et la virgule en séparateur.
Je vais dans mon fichier (FileMaker Pro) qui m’a servi à préparer les données du palmarès, et qui contient les 1000 fiches correspondantes.

Je sélectionne les 1 000 fiches (correspondant aux entreprises employant au moins 100 salariés), je les trie par communes, et j’exporte deux colonnes : l’une avec le code géographique (qui figure bien sûr dans mon fichier), et l’autre avec le total (calculé à la volée) du nombre d’établissements par commune.

3 • La carte se dessine aussitôt sous nos yeux

En vrai, c’est aussi simple que cela, j’aurais pu la prendre telle quelle !
Le bleu ne me plaisait pas trop, j’ai vu que je pouvais choisir dans la palette, j’ai essayé différentes couleurs pour finalement choisir orange.

4 • Exporter en png

Il suffit d’aller dans le menu “Actions” en haut à droite de l’écran. Puis de choisir “Exporter, réutiliser”

et de cliquer (à gauche de l’écran) sur “Exporter la carte (format image, png).
C’est tout, il ne reste qu’à envoyer le png au maquettiste, qui pourra même y retoucher un peu pour forcer les couleurs.

5 • Intégrer dans la maquette

Et voilà la carte intégrée !

En attendant
Le Palmarès de l’économie normande

Le palmarès de l’économie normande paraîtra le 3 juin.

vous pouvez déjà voir une présentation ou le commander ici