Au cœur de l’Armada

La voilà donc partout autour de nous, cette Armada qui se prépare depuis des mois. Je dois dire que même si mon activité n’est pas directement affectée par cet événement, je suis prise par la ferveur qui bouillonne sur les quais, par l’actualité dont Paris-Normandie se fait l’écho de multiples manières, par la surchauffe de mes collègues engagés à 200% – qu’ils travaillent à la rédaction, au marketing, sur les stands de vente, à la web TV, aux réseaux sociaux, aux partenariats ou même aux services informatiques… Et je rêve de retombée positives pour la notoriété de Rouen et sa région, pour l’économie locale et les entreprises du territoire et bien sûr pour les résultats de notre entreprise.

Difficile d’y échapper

Les bureaux de Paris-Normandie – donc ceux de notre cellule EcoNormandie – se situent sur les quais, au cœur de l’Armada.

J’en profite même pleinement, depuis des semaines que j’observe les préparatifs, en interne comme à l’extérieur.

Avec Paris-Normandie, et avec fierté

Je ne raconterai pas ici mon Armada. J’ai juste envie de partager la fierté de voir que Paris-Normandie a su se placer au cœur de l’événement, et témoigner que, sans même y penser, je vis et partage mon Armada avec les infos, les services et les produits réalisés ici.

J’ai envoyé des cartes de Fernand de Rouen à mes petits-enfants…

Je me suis informée avec la Gazette de l’Armada, et l’ai distribuée à mes invités

J’ai partagé des bières avec eux

J’ai acheté le programme pour tous mes hôtes de passage

J’ai utilisé l’application “Armada 2019 / Ary”, et l’ai largement diffusée, pour suivre au plus près les grands moments et tout connaitre sur les voiliers.
A télécharger sur Apple store ou Google Play

J’ai suivi “Le Grand direct” de PNTV animé par Sylvain Richon, avec la complicité de Guy Pessiot et Jacques Tanguy

Alors un grand merci à l’équipe de l’Armada et à mes collègues de Paris-Normandie pour ces 10 jours de fête sur les quais… et tant pis si le soleil n’était pas au rendez-vous, en Normandie, il faut assumer le risque, on sait faire la fête même sous la pluie !

(Et merci à mon photographe préféré, Jean Zamansky)

Un nouveau rendez-vous avec l’économie normande

La Lettre EcoNormandie et Paris-Normandiesont fiers de vous présenter le premier numéro du Palmarès de l’économie normande. Un nouveau rendez-vous annuel avec l’économie, sous format magazine. Diffusé sur l’ensemble de la Normandie, il se décline en cinq couvertures, personnalisées pour chaque département.

3 dossiers sur l’économie normande

Cette nouvelle publication s’articule en deux grandes parties. La première partie propose trois dossiers richement illustrés d’une vingtaine de pages chacun. Vous y lirez les portraits de dix femmes-chefs d’entreprise,  vivant et travaillant dans les cinq départements de Normandie.
Vous y trouverez ensuite un dossier sur l’énergie, qui s’interroge sur le véritable ADN énergétique de la Normandie, en regardant l’avenir avec lucidité… et optimisme.

Enfin, vous vous pencherez sur les perspectives de l’économie normande, en particulier celles des grandes filières régionales, avec en appui l’enquête annuelle de la Banque de France Normandie.

1 palmarès : Top 1000, Top 50, Top 10

La deuxième partie de l’ouvrage — qui lui vaut son nom de palmarès — propose divers classements qui sont pour la plupart inédits. On y retrouve les principales entreprises et les plus gros employeurs normands, selon différents critères : effectifs salariés, chiffres d’affaires, résultats, mais aussi parité, innovation, sans oublier le Top 50 des employeurs de l’ESS (économie sociale et solidaire) ou la liste des entreprises labélisées EPV (entreprises du patrimoine vivant).

On y trouve ainsi le Top 1000 des entreprises employant au moins 100 salariés en Normandie (voir paragraphe suivant), ou les Top 50 des employeurs pour chaque département de Normandie.

Entreprises  : Le Top 1000 des principaux employeurs

Pour ce qui est des plus gros employeurs, le Top 1000 des entreprises employant au moins 100 salariés en Normandie est instructif à plus d’un titre. Sur la carte qui ouvre ce classement (j’ai expliqué dans ce blog la semaine dernière comment nous avons réalisé la carte), la vallée de la Seine apparaît comme une zone de forte concentration, mais on voit que les établissements de 100 salariés ou plus se répartissent sur toute la région, d’Eu à Avranches, de Cherbourg à L’Aigle.

La présence des grands groupes

On notera que le groupe Renault figure en bonne place, avec 10 établissements de plus de 100 salariés, apparaissant chacun selon leur place dans le classement. Il est également à la première place dans le Top 5 des groupes employant le plus de salariés en Normandie, avec près de 12 000 salariés au total (y compris ceux du réseau commercial), et truste même 2 des 3 premières places dans le Top 10 des plus gros établissements (classés selon l’effectif de l’établissement), alors qu’Orano et ses 4 000 salariés se glissent à la 2e place. On retiendra d’ailleurs que les 10 plus gros établissements normands appartiennent tous au secteur industriel.

Parmi les autres groupes très présents en Normandie on remarquera EDF avec ses centres de production d’électricité, mais aussi les employés de Dalkia et d’Enedis. Ou encore Carrefour, avec ses hypermarchés répartis dans toute la région, mais aussi le centre stratégique du groupe à Mondeville (Calvados).

Pour coller au mieux à ce que représente véritablement le poids d’une entreprise dans l’emploi régional, le Top 1000 inclut aussi certains sièges sociaux normands comprenant de nombreux établissements, et dont les effectifs ont été ici regroupés, comme les banques (Caisse d’Épargne ou Crédit Agricole), ce qui leur permet d’apparaître dans le 1er quart du classement. De même, pour les entreprises nationales ayant des directions ou délégations régionales, les effectifs ont également été regroupés, comme pour La Poste, 1er employeur du tableau avec plus de 10 000 salariés.

Complétant ce Top 1 000 à l’échelle de toute la Normandie, mais qui ne tient compte que des entreprises, cinq tableaux présentent le Top 50 des principaux employeurs par département. Dans cette sélection élargie à tous les types d’employeurs (et non aux seules entreprises), le champion toutes catégories est l’Éducation nationale avec plus de 20 000 fonctionnaires dans chacun des rectorats de Caen et Rouen, et donc en tête des Top 50 du Calvados et de la Seine-Maritime. La Base aérienne 105 dans l’Eure, Orano dans la Manche et l’association Anaïs dans l’Orne arrivent premiers dans leur département, devant d’autres poids lourds du secteur public que sont les universités, les hôpitaux et les collectivités. Apparaissent aussi dans ces Top 50 de nombreuses associations, principalement du secteur social, que l’on retrouve bien sûr dans le tableau consacré aux principaux acteurs de l’ESS.

Entièrement mis à jour

L’équipe EcoNormandie, qui a réalisé ce classement, a évidemment mis à jour toutes les données que l’on peut retrouver pour chaque établissement présenté : nom de l’entreprise, groupe, localisation, activité, nom et fonction du dirigeant, téléphone, site web… et bien sûr l’effectif, qui sert au classement !

Pour en savoir plus

• Le Palmarès de l’économie normande est en vente à 4,90 € chez les marchands de journaux des cinq départements de Normandie, ou sur la boutique en ligne de Paris-Normandie.

• Vous pouvez aussi le commander sur notre site et recevoir une facture.

Pour avoir un aperçu du sommaire et du contenu, vous pouvez télécharger quelques pages.

Les 1 000 plus gros employeurs normands

Je viens de boucler le Palmarès de l’économie normande, qui paraîtra le 3 juin. J’aurai l’occasion d’y revenir, et de vous présenter plus en détail ce nouveau titre, largement consacré à la présentation des plus gros employeurs normands, sous forme de tableaux, et classements. Je voudrais aujourd’hui vous montrer comment j’ai utilisé l’outil cartographique de l’Insee “statistiques locales” (dont j’ai déjà parlé dans ce blog) pour réaliser une carte sur-mesure, avec nos données, et l’insérer dans les pages du Palmarès.

L’outil cartographique pas à pas

1 • Le choix des données

Alors que le bouclage du Palmarès était prévu pour lundi dernier (20 mai), le maquettiste (Franck Dubois, Le Perroquet bleu) m’annonce le vendredi précédent qu’il y a une demi-page de libre dans la double consacrée au mode d’emploi des tableaux, et que ce serait bien d’y insérer une carte.
Une carte ? c’est bien joli, mais il faut des fonds de carte, des données localisées, facilement utilisables, un infographiste disponible, et surtout, une carte de quoi ?
Rapidement, je vois l’intérêt de monter la répartition des entreprises employant 100 salariés ou plus en Normandie (notre “Top 1000” dans le palmarès) et aussitôt je pense à l’outil cartographique de l’Insee, capable de travailler avec les données utilisateurs. C’est parti ! Il m’a fallu, avec découverte et tâtonnements, moins d’une heure pour envoyer la carte.

2 • La préparation des données

Il faut préparer un fichier contenant les données. Le format est indiqué clairement sur le site : une 1ère colonne avec le code Insee de la commune et la virgule en séparateur.
Je vais dans mon fichier (FileMaker Pro) qui m’a servi à préparer les données du palmarès, et qui contient les 1000 fiches correspondantes.

Je sélectionne les 1 000 fiches (correspondant aux entreprises employant au moins 100 salariés), je les trie par communes, et j’exporte deux colonnes : l’une avec le code géographique (qui figure bien sûr dans mon fichier), et l’autre avec le total (calculé à la volée) du nombre d’établissements par commune.

3 • La carte se dessine aussitôt sous nos yeux

En vrai, c’est aussi simple que cela, j’aurais pu la prendre telle quelle !
Le bleu ne me plaisait pas trop, j’ai vu que je pouvais choisir dans la palette, j’ai essayé différentes couleurs pour finalement choisir orange.

4 • Exporter en png

Il suffit d’aller dans le menu “Actions” en haut à droite de l’écran. Puis de choisir “Exporter, réutiliser”

et de cliquer (à gauche de l’écran) sur “Exporter la carte (format image, png).
C’est tout, il ne reste qu’à envoyer le png au maquettiste, qui pourra même y retoucher un peu pour forcer les couleurs.

5 • Intégrer dans la maquette

Et voilà la carte intégrée !

En attendant
Le Palmarès de l’économie normande

Le palmarès de l’économie normande paraîtra le 3 juin.

vous pouvez déjà voir une présentation ou le commander ici