La carto des intercos

72 EPCI à fiscalité propre en 2018

À l’occasion de la sortie prochaine du Guide EcoNormandie (j’en ai parlé ici), j’ai demandé à Edicarto de mettre à jour la carte des établissements publics à fiscalité propre (EPCI) de Normandie. Une mise à jour qui sera de courte durée, puisque dès le 1er janvier 2019, le paysage intercommunal évoluera à nouveau.
(Pour en savoir plus sur les établissements publics à fiscalité propre, voyez ici).

Le paysage intercommunal en 2018 et après

Depuis le 1er janvier 2018, la Normandie compte 72 EPCI à fiscalité propre : 1 métropole, 2 communautés urbaines, 12 communautés d’agglo et 57 comcom.

Le paysage intercommunal s’est profondément modifié en quelques années : de 162 intercos fin 2015, à 73 au 1er janvier 2017. Et depuis le 1er janvier 2018, on n’en compte plus que 72, car la comcom de Cambremer, trop petite, a à son tour disparu, les communes étant rattachées à 3 EPCI différents.

Le cas particulier de la Codah
Le mouvement se poursuivra en 2019, qui verra la conclusion d’un long feuilleton autour de la Codah (communauté de l’agglomération havraise), dont l’arrêté de fusion avec les deux comcom du canton de Criquetot et de Caux Estuaire a été validé par la CDCI (Commission départementale de coopération intercommunale) durant l’été, donnant naissance à la communauté urbaine du Havre au 1er janvier 2019. La future communauté regroupera 54 communes et 280 000 habitants. Sur le plan démographique, elle deviendra le deuxième EPCI normand derrière Rouen et devant Caen-la-Mer. Notons que la communauté d’agglo du Cotentin se hisse à la troisième place des plus grandes communautés de France en nombre de communes adhérentes (132).
L’année 2018 a aussi vu la poursuite des signatures de contrats 2017-2021 entre la Région Normandie, les départements et les intercos, conformément à la nouvelle politique de contractualisation avec les territoires en vue d’accompagner les projets structurants et de favoriser les facteurs de développement pour les territoires normands.

Sur le portail EcoNormandie

Le portail EcoNormandie donne accès à toutes sortes d’informations sur les intercos normandes.

L’entrée par thème

En choisissant le thème « Communes & Intercommunalités« , vous avez accès à des informations générales sur les intercommunalités en Normandie :

  • quelques lignes d’analyse synthétique (d’où est tiré le paragraphe ci-dessus)
  • liste des 10 plus grosses collectivités en nombre de salariés (ce qui correspond à peu près à l’ordre du classement de population)
  • liens vers des sites de référence sur le thème
  • actualité des communes et EPCI à travers les derniers articles publiés
  • liste des 1 861 acteurs répertoriés dans la base EcoNormandie sur ce thème (décompte au 10 octobre 2018), et mis à jour en continu : toutes les communes, par taille, les 72 EPCI à fiscalité propre, mais aussi les Pays et PETR, quelques gros syndicats intercommunaux, et les associations de maires.
L’entrée par EPCI

Cette entrée vous permet d’accéder à un moteur de recherche multicritère sur les EPCI normands et pour chacun des 72 EPCI, à de nombreuses informations :

  • présentation rédigée de ce territoire, de son actualité et des enjeux
  • chiffres clés (population,emploi, nombre de communes rattachées)
  • noms des responsables : président et vice-présidents du conseil communautaire, DGS, responsables de services
  • liste des 10 entreprises du territoire réalisant les plus gros chiffres d’affaires
  • actualité du territoire à travers les derniers articles publiés
  • liste des principaux acteurs du territoire (communes faisant partie de l’EPCI, administration, développement économique, tourisme et cultures, principales entreprises présentes sur le territoire…
Comment consulter la base EcoNormandie ?

La consultation est réservée aux abonnés.

  • Pour en savoir plus : www.econormandie.com
  • Pour vous abonner, ou pour essayer le service gratuitement pendant quelques jours, vous pouvez faire une demande en ligne (ici)
  • Pour nous contacter : Béatrice Picard, b.picard@presse-normande.com,
    tél. 02.35.14.56.37

Le Quizz de l’été

Testez vos connaissances sur l’actualité économique, politique et sociale normande

À l’occasion de la pause estivale, EcoNormandie vous propose de revenir, à travers ce quizz, sur quelques faits intervenus dans l’actualité récente : nominations, investissements, décisions, projets…

Toutes les réponses se trouvent dans La Lettre EcoNormandie ou sur le Portail EcoNormandie : c’est ainsi l’occasion de vous inviter à mieux connaître et mieux utiliser ces sites.

L’accès complet étant réservé aux abonnés, nous vous donnons ci-dessous les codes, valables jusqu’à fin août, pour vous connecter gratuitement aux sites.

Pour accéder aux sites

Si vous n’êtes pas abonné, n’hésitez pas à demander un code pour essayer gratuitement EcoNormandie et pouvoir ainsi répondre aux questions (guides@presse-normande.com)

Et voici les adresses des deux sites :
Site de La Lettre EcoNormandie
https://www.paris-normandie.fr/len
Site du Portail EcoNormandie
http://econormandie.paris-normandie.fr

A gagner

Les 5 premiers à nous envoyer les dix réponses recevront un exemplaire du Guide EcoNormandie 2018.
Réponses à envoyer à (b.picard@presse-normande.com)

L’actu normande en dix questions

1 • Avec quelles communes Port-Jérôme-sur-Seine pourrait-elle fusionner au 1er janvier 2018 ?

Indice : voir article paru dans Paris-Normandie le 26/7/2018

• Portail EcoNormandie, entrée par thèmes
(choisir le thème « Communes et intercommunalité »
et aller sur l’onglet « actualité »)

Portail EcoNormandie, entrée par communes
(commencer à taper le nom de la commune dans le moteur de recherche, rubrique « commune », jusqu’à ce qu’il s’affiche)


2 • Comment s’appelle l’usine d’assemblage d’hydroliennes de Naval group et pourquoi a-t-elle fait parler d’elle
en juin puis en juillet ?

Indice : voir fiche de la structure et articles parus (Paris-Normandie, Normandinamik…)

Portail EcoNormandie, entrée par structures
(Taper le nom du groupe, « Naval group » en recherche rapide ou dans la rubrique raison sociale)


3 • Dans quelles circonstances le Conseil départemental de l’Eure devrait-il recevoir une recette exceptionnelle de 1 M€ ?

Indice : voir article de La Lettre EcoNormandie, rubrique Confidentielles/En coulisse

Site de La Lettre lire l’article en ligne
ou télécharger La Lettre en PDF


4 • Quel est le nom du sénateur de l’Orne élu en juillet 2018 ?
Questions subsidiaires : son âge et son parcours

Indice : voir article de La Lettre EcoNormandie (rubrique Mouvements) et fiche « Personne »

Site de La Lettre, lire l’article en ligne 
(ou télécharger le PDF)

Portail EcoNormandie, entrée par personnes
(taper « sénateur Orne » dans la recherche rapide)


5 • Quels projets structurants le contrat de territoire de la comcom Cingal Suisse normande permet-il de soutenir ?
Question subsidiaire : à combien se monte le contrat ?

Indice : voir Portail EcoNormandie, Fiche de l’EPCI

Portail EcoNormandie, entrée par EPCI, onglets actualités & point de repères
(taper « cccsn » ou « Cingal » en recherche rapide ou dans le nom de l’EPCI)


6 • Quand le centre de recherche en hadronthérapie de Caen
a-t-il été inauguré ?
Question subsidiaire : qu’est-ce que l’hadronthérapie ?

Indice : voir articles (Lettre EcoNormandie, Paris-Normandie, Normandinamik…)

Site de la Lettre, article du 6/7/2018
(ou télécharger le PDF)

Portail EcoNormandie, entrée par structures
(taper « hadronthérapie » en recherche rapide)


7 • Quel est le parcours du nouveau président du directoire de la Caisse d’Épargne de Normandie ?
Question subsidiaire : son nom ?

Indice : voir article de La Lettre EcoNormandie rubrique « Portrait »

Site de La Lettre, lire l’article en ligne (rubrique Portrait)
(ou télécharger le PDF)

Portail EcoNormandie, entrée par personnes
(taper « président directoire caisse épargne » dans la recherche rapide)


8 • Dans quel cadre la ComUe, associée aux trois universités normandes, a-t-elle remporté 14 M € ?

Indice : voir article de La Lettre EcoNormandie du 13 juillet

Site de la Lettre, article du 13/7/2018
(ou télécharger le PDF)

Portail EcoNormandie, entrée par structures
(taper « Comue » dans la raison sociale)


9 • Combien y a-t-il de communes de plus de 5 000 habitants dans le département de l’Eure ?

Indice : voir Portail EcoNormandie, Recherche multicritère

Portail EcoNormandie, entrée par communes
(taper « Eure » dans département et faites glisser le curseur (nombre d’habitants » vers la droite, jusqu’à ce qu’il affiche « 5000 » )


10 • Pour quelle raison l’opérateur normand Altitude Infrastructures peut-il se réjouir ?

Indice : voir article de La Lettre EcoNormandie du 13 juillet

Site de la Lettre, article du 13/7/2018
(ou télécharger le PDF)

Portail EcoNormandie, entrée par structures
(taper « Altitude Infrastructures » dans la raison sociale)

 

 

Remettez vos cartes à jour

J’ai déjà parlé, ici et , du travail de fourmi que demande la mise à jour d’une base de données. En général, quand on pense mise à jour, on imagine des noms, des téléphones, des adresses e-mail, des effectifs… à rechercher, à contrôler, à corriger, à compléter…  

Je viens de me livrer à une tout autre mise à jour : celle des territoires normands, avec les communes et leurs intercos (communautés de communes, communautés d’agglomérations…), car c’est une des particularités du portail EcoNormandie de proposer un accès à l’information régionale par territoires.

Or, au 1er janvier 2018, de nombreux changements ont rendu nécessaire cette mise à jour de notre site (ci-dessus, en illustration, le résultat de la recherche « communes nouvelles 2018 » affiché en carte). La mise à jour s’apparente ici à de la mécanique de précision, et évoque plutôt le découpage fin ou l’assemblage minutieux, pour retrouver et rassembler les informations des communes fusionnées, attribuer la bonne communauté de communes aux collectivités qui ont choisi d’en changer, et mettre à jour les données de population en conséquence. Je vous propose donc aujourd’hui un article présentant ces changements (paru le 2 février dans La Lettre EcoNormandie), suivi du rappel de ce que vous pouvez trouver sur le portail EcoNormandie concernant les territoires (et sur quoi porte la mise à jour). Mais d’abord, je donnerai quelques pistes pour aller chercher les informations à la source.

Aux sources de l’info

C’est auprès des préfectures que l’on peut retrouver les informations sur les communes nouvelles ou les périmètres des intercommunalités. On peut notamment télécharger la liste des communes nouvelles ou les schémas arrêtés en 2017 par les commissions départementales de coopération intercommunale (CDCI) sur les sites des préfectures (onglet « politiques publiques », rubrique « collectivités territoriales »).

Je donne ci-dessus les liens directs pour chaque préfecture :

Intercos et communes nouvelles :
les nouveaux territoires normands

Rien à voir avec le big bang de la Saint-Sylvestre 2017. Pour autant, le paysage communal normand a de nouveau subi quelques modifications au 1er janvier 2018. Ce début d’année a vu la disparition d’une comcom, la fusion de dix-neuf communes regroupées au sein de huit communes nouvelles, et la modification de périmètre de seize intercos :

Le département le plus concerné est l’Eure, où onze localités ont fusionné pour créer ou étendre cinq communes nouvelles, tandis qu’une trentaine d’autres communes ont changé d’interco, agrandissant ou diminuant le territoire des trois communautés d’agglomération et de huit comcom du département.

Dans l’Orne les fusions ont touché huit communes, formant trois communes nouvelles.

Le Calvados enregistre la disparition de la comcom de Cambremer, trop petite, au bénéfice des trois intercos voisines. Lesquelles ont ouvert les bras à l’une ou l’autre de ses vingt-deux communes.

En Seine-Maritime, la comcom Aumale-Blangy est forte de quarante-quatre communes depuis janvier, grâce à l’arrivée de Saint-Maxent exfiltrée du Vimeu dans la Somme. À l’inverse, la comcom des Quatre Rivières a dû se séparer du village eurois de Martagny parti rejoindre le Vexin normand.

Moyennant quoi, au 1er janvier 2018, la Normandie compte 72 intercommunalités et 2 711 communes (vs 2722 communes et 73 EPCI en 2017, et 3 232 communes et 162 EPCI en 2014). Avec ses 147 communes nouvelles, la Normandie concentre près du tiers de toutes celles créées dans l’hexagone depuis 2015.

C’est la confirmation du fait que notre région est bien championne de France des communes nouvelles. Preuve qu’il existe des élus clairvoyants que les querelles de clocher laissent indifférents. On ne va pas s’en plaindre.

Cet article est paru le 2 février 2018 dans La Lettre EcoNormandie (lire ici)

+ sur le portail EcoNormandie

Toutes ces modifications de territoires sont à jour sur le portail EcoNormandie (recherche par ECPI ou recherche par commune).Retrouvez sur le portail, pour chaque collectivité ou interco, les coordonnées, la composition du territoire (EPCI de rattachement ou communes rattachées à un ECPI), les élus, la population au dernier recensement, les plus gros employeurs et l’ensemble des acteurs économiques incontournables du territoire. Notez que vous aurez du mal, à trouver ailleurs que sur EcoNormandie des données de population à jour au 1er janvier 2018 pour les communes nouvelles ou les EPCI dont le périmètre a été modifié !

La consultation complète est réservée aux abonnés. Vous pouvez voir les offres d’abonnement ici ou consulter des fiches-exemples en cliquant sur les boutons ci-dessous.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer