Les nouveaux indicateurs de richesses

la cartographie pour l’indicateur “DIRD” sur le site de l’Observatoire des territoires

Les nouveaux indicateurs de richesse offrent une vision des régions plus diversifiée que la seule analyse des PIB régionaux. Ils soulignent la nécessité de croiser les regards et de conjuguer les approches pour mieux analyser la situation de chaque territoire. 

Des indicateurs qui se déclinent à l’échelle régionale et qui offrent une nouvelle approche et de nouveaux critères de comparaison, par rapport au PIB… voilà bien des raisons pour le blog EcoNormandie de s’y intéresser.

Et comme chaque fois, l’intention est double : présenter les indicateurs eux-mêmes – et bien sûr les résultats pour la Normandie – mais aussi guider le lecteur pour l’inviter à aller lui-même chercher dans les sources à sa disposition, ici l’Observatoire des territoires.

Pourquoi de ” nouveaux indicateurs de richesse” ?

Je cite l’Observatoire des territoires : “Depuis plus de dix ans, et en particulier depuis les travaux de la Commission Stiglitz dont le rapport final a été remis en 2009, il est admis que le niveau et l’évolution du PIB ne peuvent être retenus comme critères uniques de la bonne santé d’un pays. La loi Eva Sas, promulguée le 14 avril 2015, donne obligation au Gouvernement de remettre au Parlement un rapport présentant l’évolution de nouveaux indicateurs de richesse, tels que des indicateurs d’inégalités, de qualité de vie et de développement durable.”

Au total, neuf thèmes ont été retenus, parmi lesquels pauvreté, éducation, santé, emploi, investissement, biodiversité. Et pour chacun de ces thèmes plusieurs indicateurs.

L’effort de recherche

EcoNormandie s’est intéressé à l’effort de recherche (DIRD : Dépense intérieure de recherche et développement), et a consacré la rubrique “Infographie/Data” de La Lettre EcoNormandie du 21 décembre un tableau présentant les résultats. Vous pouvez télécharger la Lettre (ici) ou observer le tableau ci-dessous :

Et pour avoir toutes les définitions et précisions sur la dépense de recherche et ses déclinaisons en recherche publique (DIRDA, avec A pour Administration) et recherche privée (DIRDE, avec E pour Entreprise), je vous invite à nouveau à consulter le site de l’Observatoire des territoires à la rubrique correspondante. J’ai remarqué que la version mobile (ici) du site est plus claire, notamment pour les définitions et explications sur DIRD, DIRDA et DIRDE.

Visite guidée

Les informations du tableau ci-dessus sont issues du site de l’Observatoire des territoires, et je vous propose de me suivre dans ma démarche de recherche d’informations :

1 • Le choix des indicateurs
sur la page d’accueil, cliquez sur “Nouveaux indicateurs de richesse”, puis affichez le tableau des indicateurs disponibles et cliquez sur “Dépenses de recherche et développement” vous pouvez alors choisir “DIRD”. Les informations sur cet indicateur s’affichent, ainsi que la carte correspondante. On voit que la part de la DIRD rapportée au PIB est de 1,4% pour la Normandie et 2,3% pour la France.

2 • L’ajout d’autres indicateurs
continuez et cliquez pour afficher d’autres indicateurs : choisir “DIRDE” puis “DIRDA”.
Vous pouvez choisir l’année, et même visualiser l’évolution entre 2009 et 2016. J’ai choisi la dernière année disponible, 2016.

3 • L’affichage des valeurs pour toutes les régions
Dans la zone “informations sur la sélection, cliquez sur l’onglet “rapports” puis cliquez sur “profil comparé avec une zone”. Vous voyez s’afficher à gauche de la carte les valeurs des trois indicateurs choisis, pour l’année 2016, pour toutes les régions.

4 • Le choix des informations pour le tableau final
Toutes les informations sont désormais disponibles, vous pouvez les réorganiser comme nous l’avons fait pour le tableau que je reproduis à nouveau ci-dessous.

Mon point de vue

Comme je l’ai déjà dit dans ce blog, un chiffre isolé n’a pas d’intérêt, car il ne peut pas être interprété. J’ai donc choisi de présenter en parallèle, pour la région Normandie, trois indicateurs : part de la DIRD (Dépense intérieure de recherche et développement) dans le PIB, mais aussi sa déclinaison en recherche publique et recherche privée, soit en DIRDA (A pour Administration) et DIRDE (E pour entreprise). Il est toujours intéressant de comparer la région à la moyenne française : ces données apparaissent en dernière ligne du tableau. On cherche aussi à savoir comment se place la région par rapport aux autres régions françaises : ce que l’on appréhende à la fois en regardant son rang dans le classement des régions et en comparant avec les valeurs des indicateurs pour la région la mieux classée.

Les enseignements d’une infographie

Regardons donc les indicateurs pour la Normandie, et comparons comme il est dit ci-dessus. Le tableau sur l’effort de recherche montre une Normandie à la traîne en R&D, aussi bien publique que privée : très en dessous de la moyenne française (1,4% vs 2,3% pour ce qui est de la part DIRD/PIB), elle ne se classe que 8e sur 13 régions, et même 12e pour ce qui est de la recherche publique, alors que dans la première région, l’Occitanie, l’effort de recherche est plus du double qu’en Normandie (3,7% vs 1,4%). L’effort y est même 5 fois plus important pour ce qui est de la recherche publique (1,5% vs 0,3%).

Pour aller plus loin avec le Portail EcoNormandie

Ne nous y trompons pas, la Normandie a des atouts, avec des équipements uniques en France, des équipes labellisées Labex ou Equipex, des laboratoires universitaires de renom et des belles entreprises qui investissent dans la R&D.Par ailleurs, les responsables ont conscience du retard de la Normandie. Pour comprendre les enjeux, connaître les projets, trouver les coordonnées des principaux acteurs du secteur – publics et privés, en savoir plus, rendez-vous sur le portail EcoNormandie, thème “Recherche et innovation.

EcoNormandie partenaire des Trophées de l’économie normande

Cette année encore, La Lettre EcoNormandie est partenaire des Trophées de l’économie normande, organisés par l’Agence de développement de Normandie (ADN). Les raisons que je donnais (ici) l’an dernier nous ont conduit à poursuivre ce partenariat : le plaisir d’accompagner les lauréats dans leur aventure professionnelle (voir ici leurs portraits), l’ambition partagée avec AD Normandie de mettre en valeur l’innovation et les expériences réussies pour en citer quelques unes.

Pour cette première phase, il s’agit surtout de faire connaître ces trophées. Il faut inciter les entreprises à concourir et à déposer le dossier au plus tard le 18 janvier 2019.

C’est facile, tout est indiqué sur le site consacré aux Trophées (ici).

Retenez déjà la soirée du jeudi 4 avril 2019, la Cérémonie de remise des trophées se tiendra à Rouen. La Lettre EcoNormandie reviendra d’ici-là à sa manière sur les Trophées, et présentera après la cérémonie les parcours des lauréats 2019.

est partenaire des trophées de l’économie normande

EcoNormandie, un outil de veille sur l’économie normande

Découvrez toutes les possibilités
d’EcoNormandie…
et profitez de nos offres d’été

La semaine dernière, je vous proposais un quizz sur l’actualité économique normande. A vrai dire, c’était un peu un prétexte pour faire découvrir, de manière ludique, et même pédagogique, toutes les richesses liées aux services EcoNormandie, qui allient à une Lettre d’information économique indépendante et percutante, la puissance d’une base de données sur les acteurs économiques normands. Ainsi, si vous souhaitez découvrir EcoNormandie, je vous conseillerai de commencer par le quizz (ici).
Pour ceux qui connaissent déjà, voici quelques précisions sur le fonctionnement de ces services, et un aperçu de nos offres d’été qui permettent, jusqu’au 21 septembre, de profiter d’abonnements à 50% (soit un abonnement Eco à 49 €).

Démonstration

Portail EcoNormandie = Base de données en ligne

Que vous recherchiez des données de cadrage sur un secteur d’activité (recherche par thèmes),  les principales caractéristiques d’une commune (recherche par communes) ou d’une comcom (recherche par EPCI), des listes d’entreprises son vos propres critères (recherche par structures), ou encore le nom d’un responsable et son parcours (recherche par personnes) – pour ne donner que quelques exemples – la base de données donne accès aux informations mises à jour quotidiennement, sur 20 000 responsables, 10 000 structures, ainsi que l’ensemble des communes et intercos normandes.

Lettre EcoNormandie = informations inédites

Que vous vous intéressiez aux investissements des entreprises, aux portraits des responsables qui montent, aux investissements des collectivités, aux projets à suivre, aux enjeux de développement, aux blocages mêmes, ou encore aux mouvements et aux nominations en Normandie, La Lettre informe chaque semaine les décideurs normands, à travers un dossier, de courts article, des informations confidentielles et des analyses proposant une mise en perspective de l’actualité.

Portail + Lettre = Outil de veille economique

Vous vous intéressez à un responsable, à une entreprise, à un territoire, à une problématique ? Suivez l’information dans La Lettre, cliquez dans l’article pour ouvrir la fiche d’une entreprise et en savoir plus, trouver son responsable et connaître ses coordonnées. Ou bien recherchez l’information sur un responsable, une collectivité, un secteur d’activité, et trouvez sur la fiche toute son actualité et les liens vers les articles.

Abonnez-vous à 50%

Durant l’été, et jusqu’au 21 septembre EcoNormandie vous propose de découvrir tous ses services à tarif préférentiel

  • Abonnement Eco (Accès au Portail et consultation de 200 fiches) :
    49 € TTC (au lieu de 99 €)
  • Abonnement Business (Accès au portail consultation en illimité) :
    99 € TTC (au lieu de 199 €)
  • Abonnement Business (Accès au portail consultation en illimité) :
    249 € TTC (au lieu de 499 €)

Pour en profiter

  • Abonnez-vous en ligne (ici)
  • Téléchargez un bulletin d’abonnement (ici)
  • Télécharger un numéro de La Lettre EcoNormandie (ici)
  • Contactez-nous pour une démonstration d’EcoNormandie (contact)