Un partenariat qui a du sens

Le Guide EcoNormandie 2020 est sous presse : parution le 18 novembre pour cette 29e édition. Je souffle un peu, et j’en profite pour revenir sur le nouveau partenariat avec la Caisse d’Epargne Normandie, inauguré cette année 2019 avec le Palmarès de l’économie normande, et que j’évoquais récemment (à retrouver ici).

Des ambitions partagées

Nous partageons avec la Caisse d’Epargne Normandie, banque à l’échelle des cinq départements normands, l’ambition du développement régional et la volonté d’accompagner ceux qui le portent.

Mettre en avant les atouts de la Normandie, faire connaître ce qui émerge, offrir à tous ceux qui travaillent en Normandie ou avec les Normands un outil pratique qui favorise les échanges et les collaborations… EcoNormandie s’y emploie depuis 30 ans. L’association avec la Caisse d’Epargne Normandie, présente au quotidien auprès des entreprises régionales pour les accompagner dans leur développement, nous permet d’aller plus loin ensemble, de valoriser ensemble la capacité des acteurs à se mobiliser et l’inventivité dont ils font preuve pour des projets souvent audacieux, de travailler ensemble à l’attractivité du territoire.

Un partenariat décliné dans la durée

EcoNormandie et la Caisse d’Epargne Normandie ont ainsi noué un partenariat dans la durée, qui se décline sur les différents supports : Guide EcoNormandie, Palmarès de l’économie normande, Portail EcoNormandie. Un des aspects visibles de ce partenariat, c’est – vous l’aurez remarqué – le logo du partenaire en Une, et sur les document de communication. Par exemple le bon de commande, à télécharger ici.

Cependant, le partenariat va bien au-delà de cette visibilité, comme il va au-delà de l’engagement financier du partenaire, évidemment bienvenu pour la pérennité d’EcoNormandie. La Caisse d’Epargne participe ainsi à la diffusion du guide ou du palmarès et à leur promotion, et ces outils ont vocation à leur tour à servir les clients de la banque.

Et puis, il y a cette envie de travailler ensemble, d’avancer ensemble, d’inventer et de proposer des événements, des services, des opportunités à offrir aux lecteurs du guide, aux internautes qui utilisent le portail EcoNormandie, aux clients de la Caisse d’Epargne Normandie et à tous les acteurs économiques normands.

Et il y a aussi une certaine fierté réciproque à s’afficher ensemble et à faire connaître ce partenariat ! Une fierté qui fait que l’on se réjouit lorsqu’un interlocuteur parle en bien de notre partenaire !

(A suivre…)

Et pour acheter le guide…

Vous pouvez dès maintenant réserver l’édition 2020 du Guide et profiter du tarif souscription : 11 € TTC, frais de port compris, ou 15 € TTC pour le Guide 2020 + Le Palmarès de l’économie normande.

Pour commande et information, cliquez ici

Retour sur les RDET

Jeudi 28 s’est déroulée la première édition des Rencontres du développement économique territorial, consacrée à la Normandie, et il y avait du beau monde sur la scène de l’amphithéâtre de la maison de la chimie : élus, chefs d’entreprise, financeurs, institutionnels… 

La Lettre EcoNormandie, partenaire des rencontres, a assisté à l’ensemble des débats, et Nathalie Jourdan, rédactrice en chef de La Lettre, a animé la table ronde intitulée “Normandie Région monde : attractivité et rayonnement“. Les échanges ont nourri plusieurs papiers de La Lettre de cette semaine, et j’ai souhaité partager mes impressions de la journée.

Du beau monde

L’image que je retiendrai de la journée, c’est celle qu’ont choisi de donner la vingtaine d’intervenants de la journée, celle d’une Normandie volontaire et unie pour la réussite économique. Les mots-clés de la journée : maillage, ambition collective, engagement, réseaux, solidarités régionales, ambassadeurs de la région… Et l’idée générale, c’est de savoir “chasser en meute”, pour reprendre les mots d’un des intervenants.

En écho aux RDET

Deux articles à lire dans La Lettre EcoNormandie cette semaine :

La Normandie industrielle ou « l’effet Intel »

L’analyse s’appuie en autres sur les témoignages de Cédric Turnaco, porte-parole du groupe germano-hispanique Siemens Gamesa en France et de Pierre-Jean Leduc, PDG du groupe Dedienne et président du Medef, tous présents à la table ronde citée plus haut. L’article évoque aussi Cotral Lab, qui vient de recevoir le label “Vitrine de l’industrie du futur”, et dont le président, Laurent Capellari, était présent aux RDET. 

Mon facteur réduit la fracture (numérique)

Une innovation menée avec les facteurs normands, dont Florence Pavageau, déléguée régionale du Groupe La Poste en Normandie, a rendu compte lors des rencontres du jeudi 28 mars.

Ils ont dit…

Quelques citations glanées au cours de la journée :

« Revendiquer qu’on est les meilleurs, en s’appuyant sur les points d’excellence. Là où on est moyen, on restera moyen, là où on est bon on doit être les meilleurs » 

Hervé Morin, président de la Région Normandie

« Ce qui compte : le projet + une bonne coordination avec élus et financiers »

Benoît Paget, président de la société Green Big

« LA RTE (Responsabilité territoriale des entreprises), c’est faire de la RSE sur un territoire). Elle apporte la fierté aux salariés, la reconnaissance pour les marques, et elle embarque les sous-traitants du territoire. La question est : comment on territorialise nos entreprises ? »

Marc Maouche, Directeur régional Orange Normandie

« Les nouvelles technologies, ça fait peur. Quand on veut innover, on risque de se planter. Et on se plante souvent. Je dis qu’on a le droit de se tromper 25% des fois. Sinon c’est qu’on n’invente pas assez. »

Laurent Capellari, président de la société Cotral Lab

« L’innovation ce n’est pas une option. »

Sophie Gaugain, 1ère vice-présidente de la Région Normandie, en charge du développement économique

« Je m’implique pour que Normandie soit reconnue comme terre d’industrie. C’est parce qu’on s’implique qu’on à un retour. Si nous ne nous impliquons pas dans la formation il ne faut pas s’étonner de ne pas trouver à embaucher les bons profils. Chacun peut contribuer au rayonnement. »

Pierre-Jean Leduc, PDG de Dedienne Multiplasturgy et président du MEDEF Normandie

« J’ai trouvé en Normandie une qualité de dialogue exceptionnel que je n’ai pas trouvé ailleurs. La volonté de travailler en réseau émerge et la Normandie a un temps d’avance. »

Emmanuèle Saura, Directrice territoriale Normandie de SNCF Réseau

« Nous assistons à un alignement des planètes favorable à la Normandie, avec une volonté de la puissance publique et des entreprises de travailler ensemble. Le risque d’échec, c’est de ne pas se comprendre ou de ne pas se faire confiance. »

Guide EcoNormandie : 30 ans, comme l’Armada !

La 28e édition du Guide EcoNormandie paraîtra dans quelques semaines. Édité depuis 1989, le guide fêtera, comme l’Armada, ses 30 ans en 2019.
Comme un clin d’œil, il arborera en couverture une photo du voilier mexica
in Cuauhtemoc passant sous le pont de Normandie (photo prise lors d’une édition postérieure, puisque le Pont de Normandie a été inauguré le 20 janvier 1995).

 

Les incontournables de l’économie normande 

Le Guide EcoNormandie propose, en 176 pages des milliers d’informations sur la Normandie et son économie, en 40 chapitres thématiques qui font le tour des secteurs d’activité, des acteurs incontournables, des enjeux importants.

En souscription jusqu’au 31 octobre 

Le prix du guide, inchangé depuis sa nouvelle formule en 2014, est de 12€ , mais vous pouvez l’acheter en souscription à 10€ jusqu’à sa date de parution (télécharger ici le bon de commande).

Pour chaque thème, on retrouve :
  • Une synthèse rédigée présentant les forces de la Région, l’actualité du thème, les défis à relever.
  • Des indicateurs inédits sur l’emploi et les entreprises 
  • Une infographie illustrant le thème 
  • Les notices complètes sur les principaux acteurs (entreprises, administration, organisations professionnelles, associations…) avec les noms des responsables, entièrement mises à jour.

28 éditions et 30 ans

La première édition du guide, qui s’appelait alors Guide économique de la Normandie – et couvrait déjà les cinq départements normands – est parue en 1989.  Vous pouvez voir à gauche sa couverture.
La 2e édition est parue en 1990, le guide avait un an.

1 an pour la 2e édition, vous pensez donc qu’à 30 ans, le guide aurait dû en être à 31 éditions, puisqu’il est annuel. Il faut dire qu’il y a eu quelques décalages ou accidents de parcours, pour suivre l’actualité électorale, pour permettre aux équipes de travailler un peu plus sereinement, ou pour se caler sur une période plus propice. Et ces glissements de quelques mois finissent par faire sauter quelques années.
En 30 ans, le guide a aussi changé de nom. Depuis 2014 il s’appelle Guide EcoNormandie – tout en conservant l’historicité du titre et de l’édition : il s’agit bien, selon la Bibliothèque nationale, du même périodique. Le Guide’éco forme désormais, avec La Lettre et le site du même nom, un outil de veille sur l’économie normande incomparable.

Le Guide EcoNormandie porte la marque Normandie

Il y a un an, nous étions parmi les premiers à porter la marque Normandie, proposée par l’Agence d’Attractivité de Normandie, et j’expliquais (ici) pourquoi nous avions fait ce choix.

Aujourd’hui, beaucoup de produits, d’appli, de plaquettes ou de médias régionaux portent cette marque, et nous persistons dans notre choix.

Le Guide EcoNormandie porte la marque

 

 

 

A commander en souscription (10 €) ici