DGF des communes normandes

Total DGF communales par département, et part par habitant

Les montants des dotations aux collectivités et aux EPCI viennent d’être mis en ligne sur le site du ministère pour l’année 2020, et c’est le thème de la semaine pour le blog EcoNormandie : j’y parlerai à la fois des sources en open data pour télécharger les données, des infographies et des analyses que l’on peut en tirer.

Des données à télécharger

Le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités a mis en ligne, sous forme de fichiers téléchargeables (cf ci-dessous, onglet Synthèse des montants des DGF) ou de données à consulter sur le site (onglet Dotations en ligne) les montants des dotations pour l’année 2020, pour chaque échelon administratif ou géographique : communes, EPCI, départements, régions. Notons que l’année 2019 est également proposée à la consultation ou au téléchargement.

Répartition par département

La carte en tête d’article (reprise en vignette ci-contre) présente la répartition par département des DGF des communes normandes.

Les sphères représentent le total des DGF communales pour chaque département, et les couleurs mettent en évidence le montant par habitant, jaune pâle pour le moins élevé, orange pour le plus élevé. On voit ainsi que, par habitant, l’Orne reçoit 272 € tandis que l’Eure n’en reçoit que 194 €.

La carte est réalisée grâce au système “Statistiques locales” de l’INSEE, grâce auquel on peut introduire et visualiser ses propres données. J’ai déjà décrit dans l’article “Un outil de visualisation simplissime” toute la démarche, ultra simple.

Les données pour les 2 652 communes normandes

Au total, les 2 652 communes normandes ont reçu 734 M€ de DGF en 2020.
Le tableau ci-dessus, tiré de l’infographie de la semaine de La Lettre EcoNormandie, indique le montant total de la DGF communes pour la Normandie (1ère ligne du tableau).
Nous avons trouvé intéressant d’extraire les 97 communes ayant reçu au moins 1 M€ de DGF en 2020 : elles représentent 3,7% des communes normandes, concentrent 42% de la population normande, et représentent 60% des montants reçus dans la région (2e ligne du tableau).
7 communes ont reçu plus de 10 M€ de DGF en 2020 : Le Havre (48,3 M€), Cherbourg-en-Cotentin (42,6 M€), Rouen (30,9 M€), Caen (30,6), Evreux (16,4), Alençon (13,2) et Dieppe (11,3).

Sur le portail EcoNormandie

Le portail EcoNormandie propose une entrée par communes, avec des informations sur les 2652 communes normandes et leurs élus.

Vous y trouverez, pour chacune d’elle, dans le texte de présentation mis à jour en avril 2020, outre les résultats des municipales, le montant de la DGF 2020.

Pour avoir accès au portail et à La Lettre EcoNormandie

L’accès complet à la base de données en ligne EcoNormandie et à La Lettre EcoNormandie sont réservés aux abonnés.

Si vous souhaitez essayer les services d’EcoNormandie gratuitement pendant deux mois, il suffit de le demander ici.

Retour sur les municipales

Alors que je m’apprêtais à passer plusieurs semaines sur la mise à jour de la base EcoNormandie suite aux municipales de mars 2020 et à l’élection de quelques 38116 conseillers municipaux normands, dont 2652 maires et plusieurs milliers d’adjoints, le confinement est arrivé, et j’ai paré à d’autres priorités.
Un mois plus tard, je me penche enfin sur les résultats des municipales, et je vous propose de me suivre. Je vous livrerai d’une part mes sources pour trouver, pour chaque commune, les listes et les candidats élus, d’autre part pour analyser les résultats pour en tirer des statistiques permettant de comparer.

À la bonne source

Une adresse pour récupérer l’ensemble des résultats au format Excel : l’open data du gouvernement (voir ci-dessous).
Ensuite, il faut bien sûr jongler un peu pour exploiter, sortir la liste des élus par communes, extraire des données chiffrées pertinentes, et rentrer les quelques 35000 conseillers municipaux normands élus au 1er tour dans la base de données EcoNormandie. C’est mon métier.

Les candidats élus au 1er tour

57 295 candidats et 1 122 listes se présentaient le 15 mars aux suffrages des électeurs normands. Pour en savoir plus sur les candidats, les électeurs et les listes, vous pouvez vous reporter au 1er post consacré aux municipales (ici).

Le tableau ci-dessous indique par département le nombre de communes pourvues au 1er tour. Ce sont ces données qui sont représentées sur la carte ci-dessus (les sphères représentent le total des communes où l’élection est acquise dès le 1er tour dans le département, et les couleurs représentent la part des communes par rapport à l’ensemble des communes du département). La carte est réalisée grâce au système “Statistiques locales” de l’INSEE, grâce auquel on introduire et visualiser ses propres données. J’ai déjà décrit dans l’article “Un outil de visualisation simplissime” toute la démarche, ultra simple.

Nous avons aussi tiré de ces données la rubrique data de la Lettre EcoNormandie, dont nous reprenons l’infographie ci-dessous.

Au total 89% des communes normandes ont vu leur conseil municipal élu dès le premier tour. Pour 282 communes (11% des communes normandes), un second tour sera nécessaire. Dans le détail, 91% des communes de 1000 habitants ou plus (scrutin de liste) et 89% des communes de moins de 1000 habitants (scrutin majoritaire) ont été pourvues dès le 1er tour.
Voir ci-dessous le détail par type de scrutin et département.

Maires sortants réélus

Au total, 1 773 des 2 652 maires sortants se représentent (voir détail). 1651 (soit 93% d’entre eux) ont été élus dès le 1er tour : 89% de ceux qui se présentaient dans une commune de 1000 habitants ou plus et 94% de ceux qui se présentaient selon un scrutin majoritaire.
Dans les 35 communes de plus de 10000 habitants (sur 43) où le maire sortant se représentait, 19 ont été élus dès le 1er tour, tandis que les 16 autres sont en ballotage au 2e tour (aucun n’a été éliminé dès le 1er tour). Parmi ces maires qui se sont imposés dès le 1er tour, citons ceux des communes de plus de 25000 habitants : Joël Bruneau à Caen (divers droite), Joachim Moyse à Saint-Etienne-du-Rouvray (Union de la gauche) et Nicolas Langlois à Dieppe (PCF). Ces 19 réélus étaient tous tête de liste. Cependant, notons que la liste de Daniel Fidelin (divers droite) à Montivilliers a été devancée par celle d’union de la gauche menée par Jérôme Dubost.

Parité dans les conseils municipaux

2 communes sans candidats

Notons que deux communes, Saint-Fraimbault dans l’Orne (539 habitants) et Estrées-la-Campagne dans le Calvados (248 habitants) n’avaient aucun candidat… et n’ont eu aucun élu.

Sur le portail EcoNormandie

Le portail EcoNormandie propose une entrée par communes, avec des informations sur les 2652 communes normandes et leurs élus.

Vous y trouverez, pour chacune d’elle, un texte présentant le résultat des élections (nombre de conseillers municipaux élus au premier tour et restant à élire au 2e tour).

Pour les communes de plus de 1000 habitants : nom de la liste arrivée en première position et, pour les plus de 3500, nuance politique de la liste de tête, ainsi que la réélection éventuelle du maire sortant. Nous avons également mis en ligne pour chaque commune la liste des conseillers municipaux élus le 15 mars 2020. Au 15 avril, date où j’écris ce post, la plupart des conseils municipaux d’installation ne s’étant pas tenus pour cause de confinement, il n’est pas précisé le nom du maire ou des adjoints. En revanche, nous avons laissé le nom du maire sortant.

Pour avoir accès au portail et à La Lettre EcoNormandie

L’accès complet à la base de données en ligne EcoNormandie et à La Lettre EcoNormandie sont réservés aux abonnés.

Si vous souhaitez essayer les services d’EcoNormandie gratuitement pendant deux mois, il suffit de le demander ici.

Municipales : 2 millions d’électeurs, 38000 conseillers municipaux, 57000 candidats

Alors que la date des élections municipales approche, que les listes électorales sont mises à jour depuis le 7 février dernier, que les candidats ont déposé leurs déclarations de candidature depuis le 27 février, le blog EcoNormandie fait le point sur le nombre et la répartition des électeurs, des listes et des candidats, et en profite pour pointer quelques sources utiles.

2 652 communes normandes

Depuis le 1er janvier 2020, la Normandie compte 2652 communes, dont 621 communes de 1 000 habitants ou plus, c’est-à-dire avec un scrutin de liste (23% des communes et 76% des habitants), et 2031 communes de moins de 1000 habitants, avec scrutin majoritaire (77% des communes et 24% des habitants).

En outre, pour les 169 communes nouvelles que compte la Normandie, un mode de calcul du nombre de conseillers municipaux particulier s’applique.

38 116 conseillers municipaux à élire en Normandie

Au total, ce sont 38 116 conseillers municipaux qui seront élus les 15 et 22 mars. Parmi eux, 2652 seront, dans les dix jours suivants, choisis comme maire lors du premier conseil municipal, et un maximum de 11454 seront adjoints (le nombre d’adjoints ne peut dépasser 30% du total des conseillers).

57 295 candidats et 1 122 listes déposées en Normandie

Le ministère de l’Intérieur a mis en ligne sur le site consacré aux élections un module avec l’ensemble des candidatures. On peut chercher, par département, puis suivant l’ordre alphabétique des communes, toutes les candidatures par commune, soit au total 57 295 candidats sur les cinq départements normands. Un aperçu du site ci-dessous :

En exploitant les données sur la Normandie, on y apprend que dans les 621 communes où s’applique le scrutin de liste, un total de 1 122 listes ont été déposées, soit une moyenne de 1,8 liste par commune. Dans 285 communes, il n’y a même qu’une seule liste, et seules 38 communes ont au moins 4 listes. C’est évidemment dans les plus grands villes que le nombre de listes est le plus important : 10 à Rouen, 7 à Caen, Le Havre et Evreux, 5 à Dieppe et Alençon, 4 à Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Lô.
Le tableau ci-dessous récapitule ces informations par département.

Répartition par nuance politique

Pour les 157 communes normandes de plus de 3 500 habitants, la mention de la nuance politique est indiquée. 405 listes ont été déposées dans ces communes. Notons que près d’un tiers se réfugie dans le “divers”, tandis que la gauche et l’extrême gauche regroupe 31% des listes. Je reprends ci-dessous le graphique mis en tête d’article avec la répartition par nuance.

Et la parité ?

A observer les listes déposées, ce n’est pas encore cette année que nous approcherons d’une parité pour le siège de maire.
Si l’alternance homme/femme – et donc la parité – est de mise pour les scrutins de listes, les têtes de liste restent très majoritairement des hommes (77% des 1 122 listes de Normandie) graphique ci-dessous).

Il est vrai que sur les 621 communes normandes où le scrutin de liste est la règle, on compte 86% d’hommes parmi les maires sortants, un taux un peu supérieur à ce que l’on observe dans les communes de moins de 1000 habitants, où “seuls” 80% des maires sortants sont des hommes.
Dans ces petites communes, sur les 28972 candidats et candidates, 39% sont des femmes et 61% des hommes (voir ci-desssus).

67% des maires sortants se représentent

Au total, 1 773 des 2 652 maires sortants se représentent, soit un taux de 67%, qui diffère très peu entre les communes avec scrutin majoritaire (67%) et les communes avec scrutin de liste (68%). Notons que sur ces dernières communes, si 377 maires sortants sont têtes de liste (soit 61%), on compte également 7% sortants qui se représentent sans être tête de liste.

2 378 137 électeurs normands

L’INSEE vient de faire paraître dans la collection INSEE Focus” un numéro consacré aux électeurs, et donne en bas de page (il vaudrait mieux dire bas d’écran) des pistes pour en savoir plus, dont GéoClip / Statistiques locales, son système de géolocalisation de données, avec un lien direct qui permet de visualiser les informations sur les électeurs et leur répartition par sexe et âge et département.

Nous en avons tiré la “Data” publiée cette semaine en Une de La Lettre EcoNormandie (voir graphique ci-dessus, réalisé par Sandra Vain, du service Infographie de Paris-Normandie). On y voit la répartition des 2 millions et quelques électeurs normands, par département et par sexe.
En complément, vous trouvez ci-dessous la répartition par âge. Notons aussi que 91% des Normands en âge d’aller voter sont inscrits sur les listes électorales (94% au niveau national).

Je reprends ci-dessous la carte proposée via GéoClip /Statistiques locales.

Site de statistiques locales de l’INSEE

Pour aller plus loin

Dans La Lettre EcoNormandie de cette semaine, Nathalie Jourdan consacre l’article, Les élections municipales, combien de divisions ? à l’analyse des nuances politiques, pour les 405 listes déposées dans des communes de plus de 3 500 habitants. A lire en ligne (pour les abonnés).

Le portail EcoNormandie à jour dès avril

J’ai détaillé il y a quelques semaines sur ce blog, dans l’article Prêts pour les municipales ? l’ensemble des informations sur les communes et les intercommunalités normandes disponibles sur le Portail EcoNormandie. Dès la fin avril, l’ensemble des 2 652 communes normandes seront à jour, avec pour chacune le maire et les adjoints, de même que seront à jour les 69 intercos, avec les présidents et vice-présidents.

Pour avoir accès au portail et à La Lettre EcoNormandie

L’accès complet à la base de données en ligne EcoNormandie et à La Lettre EcoNormandie sont réservés aux abonnés.

Si vous souhaitez essayer les services d’EcoNormandie gratuitement pendant deux mois, il suffit de le demander ici.