Municipales : 2 millions d’électeurs, 38000 conseillers municipaux, 57000 candidats

Alors que la date des élections municipales approche, que les listes électorales sont mises à jour depuis le 7 février dernier, que les candidats ont déposé leurs déclarations de candidature depuis le 27 février, le blog EcoNormandie fait le point sur le nombre et la répartition des électeurs, des listes et des candidats, et en profite pour pointer quelques sources utiles.

2 652 communes normandes

Depuis le 1er janvier 2020, la Normandie compte 2652 communes, dont 621 communes de 1 000 habitants ou plus, c’est-à-dire avec un scrutin de liste (23% des communes et 76% des habitants), et 2031 communes de moins de 1000 habitants, avec scrutin majoritaire (77% des communes et 24% des habitants).

En outre, pour les 169 communes nouvelles que compte la Normandie, un mode de calcul du nombre de conseillers municipaux particulier s’applique.

38 116 conseillers municipaux à élire en Normandie

Au total, ce sont 38 116 conseillers municipaux qui seront élus les 15 et 22 mars. Parmi eux, 2652 seront, dans les dix jours suivants, choisis comme maire lors du premier conseil municipal, et un maximum de 11454 seront adjoints (le nombre d’adjoints ne peut dépasser 30% du total des conseillers).

57 295 candidats et 1 122 listes déposées en Normandie

Le ministère de l’Intérieur a mis en ligne sur le site consacré aux élections un module avec l’ensemble des candidatures. On peut chercher, par département, puis suivant l’ordre alphabétique des communes, toutes les candidatures par commune, soit au total 57 295 candidats sur les cinq départements normands. Un aperçu du site ci-dessous :

En exploitant les données sur la Normandie, on y apprend que dans les 621 communes où s’applique le scrutin de liste, un total de 1 122 listes ont été déposées, soit une moyenne de 1,8 liste par commune. Dans 285 communes, il n’y a même qu’une seule liste, et seules 38 communes ont au moins 4 listes. C’est évidemment dans les plus grands villes que le nombre de listes est le plus important : 10 à Rouen, 7 à Caen, Le Havre et Evreux, 5 à Dieppe et Alençon, 4 à Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Lô.
Le tableau ci-dessous récapitule ces informations par département.

Répartition par nuance politique

Pour les 157 communes normandes de plus de 3 500 habitants, la mention de la nuance politique est indiquée. 405 listes ont été déposées dans ces communes. Notons que près d’un tiers se réfugie dans le “divers”, tandis que la gauche et l’extrême gauche regroupe 31% des listes. Je reprends ci-dessous le graphique mis en tête d’article avec la répartition par nuance.

Et la parité ?

A observer les listes déposées, ce n’est pas encore cette année que nous approcherons d’une parité pour le siège de maire.
Si l’alternance homme/femme – et donc la parité – est de mise pour les scrutins de listes, les têtes de liste restent très majoritairement des hommes (77% des 1 122 listes de Normandie) graphique ci-dessous).

Il est vrai que sur les 621 communes normandes où le scrutin de liste est la règle, on compte 86% d’hommes parmi les maires sortants, un taux un peu supérieur à ce que l’on observe dans les communes de moins de 1000 habitants, où “seuls” 80% des maires sortants sont des hommes.
Dans ces petites communes, sur les 28972 candidats et candidates, 39% sont des femmes et 61% des hommes (voir ci-desssus).

67% des maires sortants se représentent

Au total, 1 773 des 2 652 maires sortants se représentent, soit un taux de 67%, qui diffère très peu entre les communes avec scrutin majoritaire (67%) et les communes avec scrutin de liste (68%). Notons que sur ces dernières communes, si 377 maires sortants sont têtes de liste (soit 61%), on compte également 7% sortants qui se représentent sans être tête de liste.

2 378 137 électeurs normands

L’INSEE vient de faire paraître dans la collection INSEE Focus” un numéro consacré aux électeurs, et donne en bas de page (il vaudrait mieux dire bas d’écran) des pistes pour en savoir plus, dont GéoClip / Statistiques locales, son système de géolocalisation de données, avec un lien direct qui permet de visualiser les informations sur les électeurs et leur répartition par sexe et âge et département.

Nous en avons tiré la “Data” publiée cette semaine en Une de La Lettre EcoNormandie (voir graphique ci-dessus, réalisé par Sandra Vain, du service Infographie de Paris-Normandie). On y voit la répartition des 2 millions et quelques électeurs normands, par département et par sexe.
En complément, vous trouvez ci-dessous la répartition par âge. Notons aussi que 91% des Normands en âge d’aller voter sont inscrits sur les listes électorales (94% au niveau national).

Je reprends ci-dessous la carte proposée via GéoClip /Statistiques locales.

Site de statistiques locales de l’INSEE

Pour aller plus loin

Dans La Lettre EcoNormandie de cette semaine, Nathalie Jourdan consacre l’article, Les élections municipales, combien de divisions ? à l’analyse des nuances politiques, pour les 405 listes déposées dans des communes de plus de 3 500 habitants. A lire en ligne (pour les abonnés).

Le portail EcoNormandie à jour dès avril

J’ai détaillé il y a quelques semaines sur ce blog, dans l’article Prêts pour les municipales ? l’ensemble des informations sur les communes et les intercommunalités normandes disponibles sur le Portail EcoNormandie. Dès la fin avril, l’ensemble des 2 652 communes normandes seront à jour, avec pour chacune le maire et les adjoints, de même que seront à jour les 69 intercos, avec les présidents et vice-présidents.

Pour avoir accès au portail et à La Lettre EcoNormandie

L’accès complet à la base de données en ligne EcoNormandie et à La Lettre EcoNormandie sont réservés aux abonnés.

Si vous souhaitez essayer les services d’EcoNormandie gratuitement pendant deux mois, il suffit de le demander ici.

Prêts pour les municipales ?

Alors que la date des élections municipales approche, le portail EcoNormandie est fin prêt, avec des données à jour, pour mieux connaître chacune des 2 652 communes normandes, ses élus, sa population, son territoire. Mais aussi son actualité, à travers les derniers articles publiés, concernant le développement de son territoire ou les intentions déclarés des sortants ou des candidats.

Toutes les informations à jour
sur les 2 652 communes de Normandie

Je détaille ci-dessous – en prenant exemple sur la fiche de Louviers, que l’on peut visualiser en ligne sur le portail EcoNormandie – toutes les informations visibles sur une fiche “Commune” de la base de données en ligne EcoNormandie. Et comme à mon habitude, je précise mes sources.

À noter : depuis le 1er janvier 2020, la Normandie compte 2 652 communes. La dernière modification concerne l’éphémère commune nouvelle de Saline, née en 2017 de la fusion de Sannerville et de Troarn, qui ont retrouvé leur autonomie – et leurs noms – le 1er janvier 2020.

Maires et adjoints

Retrouvez sur le portail EcoNormandie, pour chaque commune, le maire et les adjoints, mis à jour très régulièrement grâce à notre veille informative, et au fichier RNE (Répertoire national des élus), disponible sur le portail Open Data du gouvernement.

À savoir : Depuis les dernières élections municipales de mars 2014, environ 360 communes ont connu un changement à la tête de la municipalité – parmi lesquelles les communes nouvelles. La commune de Cerisy-la-Salle, dans la Manche, ou celle de Chéronvilliers ont même un nouveau maire depuis janvier. Notons d’ailleurs que certaines fiches sont déjà à jour sur le portail EcoNormandie, alors que le fichier RNE téléchargé ce jour ne mentionne pas encore le changement de nom du maire !!
Après les élections de mars, le fichier sera mis à jour dans les jours suivants.

Population

Comme chaque année, les populations des communes ont été mises à jour sur le portail EcoNormandie, à partir des données du recensement 2017, entrées en vigueur au 1er janvier 2020.

À savoir : L’INSEE propose en téléchargement des fichiers des populations légales par département.
j’ai déjà parlé dans ce blog du recensement de population, de son utilisation et de la manière de récupérer les données. On lira notamment : 2 651 communesLe recensement et après ?Quelle population pour la Normandie ?

Intercos

Pour chaque commune, est indiquée l’interco à laquelle elle appartient. Les fiches des intercos sont régulièrement mises à jour, notamment à l’occasion de regroupements, ce qui a été le cas pour l’agglo Seine-Eure en septembre 2019.

À savoir : quelques changements sont intervenus dans le découpage intercommunal au 1er janvier 2020. Voir l’article « 69 intercos et 2652 communes »

Actualité

Pour chaque commune, un onglet “Actualité” permet de visualiser les différents articles parus sur les sujets traitant du territoire : entreprises situées sur la commune, projets, mais aussi, à l’occasion des municipales, articles sur les élus ou les candidats.
Les sources utilisées sont diverses (Paris-Normandie, La Lettre EcoNormandie, Normandinamik…)
Un lien redirige vers l’article dans son intégralité.

Principaux acteurs du territoire

Un onglet donne accès à la liste des principales structures situées sur le territoire de la commune : collectivités, associations de développement, établissements d’enseignements, principaux employeurs…
Un simple clic sur la ligne permet d’afficher la structure correspondante.

Les entreprises réalisant les plus gros chiffres d’affaires sur le territoire de la commune apparaissent également en liste, avec possibilité de cliquer pour visualiser la fiche de l’entreprise.

Pour avoir accès au portail EcoNormandie

L’accès complet à la base de données en ligne EcoNormandie est réservée aux abonnés. Si vous souhaitez vous connecter pour l’essayer, voici un code provisoire :

Et si vous souhaitez essayer les services d’EcoNormandie gratuitement pendant deux mois, il suffit de le demander ici.

Tout savoir sur le recensement de population

Et pour tout savoir sur le recensement de population, lisez le document proposé par l’INSEE qui porte bien son nom : Pour comprendre… le recensement de population

Les 1 000 plus gros employeurs normands

Je viens de boucler le Palmarès de l’économie normande, qui paraîtra le 3 juin. J’aurai l’occasion d’y revenir, et de vous présenter plus en détail ce nouveau titre, largement consacré à la présentation des plus gros employeurs normands, sous forme de tableaux, et classements. Je voudrais aujourd’hui vous montrer comment j’ai utilisé l’outil cartographique de l’Insee “statistiques locales” (dont j’ai déjà parlé dans ce blog) pour réaliser une carte sur-mesure, avec nos données, et l’insérer dans les pages du Palmarès.

L’outil cartographique pas à pas

1 • Le choix des données

Alors que le bouclage du Palmarès était prévu pour lundi dernier (20 mai), le maquettiste (Franck Dubois, Le Perroquet bleu) m’annonce le vendredi précédent qu’il y a une demi-page de libre dans la double consacrée au mode d’emploi des tableaux, et que ce serait bien d’y insérer une carte.
Une carte ? c’est bien joli, mais il faut des fonds de carte, des données localisées, facilement utilisables, un infographiste disponible, et surtout, une carte de quoi ?
Rapidement, je vois l’intérêt de monter la répartition des entreprises employant 100 salariés ou plus en Normandie (notre “Top 1000” dans le palmarès) et aussitôt je pense à l’outil cartographique de l’Insee, capable de travailler avec les données utilisateurs. C’est parti ! Il m’a fallu, avec découverte et tâtonnements, moins d’une heure pour envoyer la carte.

2 • La préparation des données

Il faut préparer un fichier contenant les données. Le format est indiqué clairement sur le site : une 1ère colonne avec le code Insee de la commune et la virgule en séparateur.
Je vais dans mon fichier (FileMaker Pro) qui m’a servi à préparer les données du palmarès, et qui contient les 1000 fiches correspondantes.

Je sélectionne les 1 000 fiches (correspondant aux entreprises employant au moins 100 salariés), je les trie par communes, et j’exporte deux colonnes : l’une avec le code géographique (qui figure bien sûr dans mon fichier), et l’autre avec le total (calculé à la volée) du nombre d’établissements par commune.

3 • La carte se dessine aussitôt sous nos yeux

En vrai, c’est aussi simple que cela, j’aurais pu la prendre telle quelle !
Le bleu ne me plaisait pas trop, j’ai vu que je pouvais choisir dans la palette, j’ai essayé différentes couleurs pour finalement choisir orange.

4 • Exporter en png

Il suffit d’aller dans le menu “Actions” en haut à droite de l’écran. Puis de choisir “Exporter, réutiliser”

et de cliquer (à gauche de l’écran) sur “Exporter la carte (format image, png).
C’est tout, il ne reste qu’à envoyer le png au maquettiste, qui pourra même y retoucher un peu pour forcer les couleurs.

5 • Intégrer dans la maquette

Et voilà la carte intégrée !

En attendant
Le Palmarès de l’économie normande

Le palmarès de l’économie normande paraîtra le 3 juin.

vous pouvez déjà voir une présentation ou le commander ici